Press "Enter" to skip to content

Le MOOC PROSCeSS : un pas prometteur vers la promotion de la santé dans le contexte sportif

En utilisant la méthode RE-AIM, Benjamin Tézier démontre dans le cadre de sa thèse à l’Université de Lorraine, l’impact significatif et l’efficacité d’un MOOC sur l’acquisition de connaissances et de compétences liées à la promotion de la santé au sein des clubs sportifs.

La santé et le bien-être des membres des clubs sportifs sont des enjeux cruciaux, mais l’éducation en promotion de la santé dans ces contextes est souvent négligée malgré la demande croissante d’une formation adéquate. Comment renforcer les compétences des acteurs des clubs sportifs en matière de promotion de la santé ? C’est pour répondre à cette problématique que le MOOC PROSCeSS a vu le jour, offrant un outil novateur pour renforcer les compétences des acteurs des clubs sportifs en matière de promotion de la santé.
Entre novembre 2021 et mars 2022, 2814 participants se sont inscrits à ce MOOC. La diversité des apprenants, allant des coachs aux gestionnaires, souligne l’attrait généralisé de ce MOOC au sein des clubs.
Parmi les 72 répondants aux enquêtes menées pour l’étude, une augmentation significative de 42% de leur score de connaissances en promotion de la santé a été observée. Les modules spécifiques sur les partenariats et les stratégies de promotion de la santé ont enregistré les gains les plus importants, soulignant l’efficacité ciblée du MOOC.
Les apprenants ont rejoint le MOOC par intérêt (83%) et pour leur développement professionnel (61%). Les résultats indiquent une satisfaction élevée, avec 64% des participants affirmant que le MOOC a pleinement répondu à leurs attentes.
La grande majorité des participants s’en sont déclarés satisfaits, le décrivant comme interactif, complet et bien conçu. Des suggestions d’amélioration incluent des exemples pratiques et un tutoriel pour naviguer sur la plateforme.
Les apprenants ont exprimé une confiance accrue (20% «définitivement», 58% «probablement») dans leur capacité à mettre en œuvre les enseignements dans leurs clubs. Le MOOC a inspiré des actions concrètes, allant de la création de sections de loisirs au développement d’initiatives nutritionnelles.

Les résultats de l’étude suggèrent que le MOOC PROSCeSS a réussi à relever les défis généralement associés aux cours en ligne, notamment les taux élevés d’abandon. Le taux de réussite de 19%, bien que relativement faible, se distingue favorablement par rapport aux taux moyens d’environ 90% pour les MOOC. Ce taux d’abandon relativement bas peut s’expliquer notamment par la capacité du MOOC à atteindre efficacement son public cible et l’intérêt marqué de celui-ci.
L’impact positif du MOOC va au-delà de la résolution du manque de formation en promotion de la santé dans les contextes sportifs. Il reflète le potentiel des formats de formation en ligne : l’utilisation d’un format ouvert, en ligne et gratuit est reconnue comme avantageuse, notamment pour surmonter les contraintes de temps et de ressources financières allouées à la formation.

L’étude souligne aussi l’importance de comprendre les motivations des apprenants et de résoudre les obstacles potentiels à la réussite du cours. Des stratégies telles que les agents de suivi, les indicateurs de vues de page, les rappels par e-mail et les activités interactives pourraient être utilisées pour renforcer l’engagement et réduire les taux d’abandon.
Cependant, le MOOC PROSCeSS fait face à des défis qui doivent être relevés pour une amélioration continue. Simplifier et populariser les modules de formation, intégrer des exemples pratiques et prendre en compte les commentaires des apprenants pour un raffinement continu figurent parmi les stratégies suggérées. L’étude souligne également la nécessité d’impliquer plus activement les acteurs politiques dans la promotion de la santé dans le sport et met en évidence les obstacles liés aux ressources humaines limitées, au manque de temps et au manque de soutien financier rencontrés par les organisations sportives.
En tant qu’outil d’apprentissage pour la communauté sportive, le MOOC a le potentiel de contribuer de manière significative au développement des connaissances et des compétences en promotion de la santé. L’étude encourage des efforts collaboratifs entre les institutions sportives et de promotion de la santé pour co-construire des ressources de formation efficaces pour les professionnels du sport.

Benjamin Tézier est doctorant en promotion de la santé, psychologie du sport, sport-santé à l’Université de Lorraine Laboratoire APEMAC – Maladies chroniques, santé perçue et processus d’adaptation

article scientifique | MOOC ProScess | méthode RE-AIM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *